allèchement


allèchement

allèchement nom masculin Littéraire. Action d'allécher ; ce qui attire et flatte. ● allèchement (synonymes) nom masculin Littéraire. Action d'allécher ; ce qui attire et flatte.
Synonymes :
- appât
- séduction
Contraires :
- dégoût
- répulsion

⇒ALLÈCHEMENT, subst. masc.
A.— Vx. [S'est dit surtout à propos des plaisirs de la table] Attrait, appât, moyen par lequel on allèche.
B.— Au fig.
1. Action d'allécher :
1. ... Adeline oublia les abominables injures de ce grand seigneur à bon marché, devant cet allèchement du succès si machiavéliquement présenté par Crevel ...
H. DE BALZAC, La Cousine Bette, 1846, p. 289.
2. Des quartiers de la ville jamais mentionnés, des ruelles aux noms bizarres et les coups du menton de Lehugueur Marcel suscitent une espèce de curiosité et d'allèchement atroces, nouveaux jusqu'alors dans son cœur.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 70.
2. [Fréquemment au plur.] Attrait, appât par lequel on flatte et attire. Les allèchements du plaisir, de la faveur. (Ac. t. 1 1932) :
3. Je suis sur le chemin de l'Italie comme Henri Regnault me l'a prouvé en ne s'arrêtant pas pour faire ma connaissance. (Ah! les amis! — Mais il en sera puni, car c'est en revenant de voir passer son train que j'ai pris le lit!) Il y a ici Mistral, Aubanel — enfin assez d'allèchements pour que j'en profite.
S. MALLARMÉ, Correspondance, 1868, p. 266.
3. Spéc., B.-A. Soin que le graveur ou que le sculpteur apporte à l'achèvement et au perfectionnement de son œuvre.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, LITTRÉ, Nouv. Lar. ill., GUÉRIN 1892, DG, QUILLET 1965.
Prononc. ET ORTH. :[] (pour le remplacement de é par è prononcé [] ouvert devant une syllabe muette, cf. abréger et abrègement).
Étymol. ET HIST. — 1. Ca 1300 « attrait » (BOÈCE, Consolation, trad. J. DE MEUN, 2, Pl, 32 [187] ds Mediaeval Studies, t. 16, p. 21 : Telle estoit elle quant elle te blandisoit et quant elle se joiait a toy et te decevoit par les allechemens de fausse beneurté); 2. 1866 B.-A. (Lar. 19e).
Dér. de allécher; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. litt. :6.
BBG. — DUCH. Beauté 1960, p. 71. — FÉR. 1768.

allèchement [alɛʃmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1295; de allécher.
1 Rare. Action d'allécher.
2 Fig. Ce qui allèche, attire. || Les allèchements de la volupté, du monde, de la fortune… Amorce, appât, attrait, séduction. || « Devant cet allèchement du succès… » (Balzac, la Cousine Bette).
3 (1866). Arts (rare). Soins apportés à l'achèvement d'une gravure ou d'une sculpture « léchée ».

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Allechement — (fr., spr. Alläsch mang), 1) (Allection), Anlockung, Reizung; 2) (Kupferst.), Reinstich, schöner Grabstichel …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Allechement — (frz. Alleschʼmanng), Reizmittel; in der Kupferstecherei die saubere Führung des Grabstichels, Reinstich …   Herders Conversations-Lexikon

  • allêchement — ALLÊCHEMENT. s. m. Moyen par lequel on allèche. Les allèchemens de la volupté. Il vieillit …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • allechement — Allechement. s. m. v. Appast, avec quoy on alleche. La volupté a de grands allechemens. les allechements de cette femme l ont perdu. Il se prend tousjours en mauvaise part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Allèchement — Al|lèche|ment [alɛʃ mã:] das; s, s <aus gleichbed. fr. allèchement zu allécher »anlocken, verführen«, dies aus lat. allectare, vgl. ↑allektieren> svw. ↑Allektation …   Das große Fremdwörterbuch

  • ALLÈCHEMENT — s. m. Moyen par lequel on allèche. Les allèchements de la faveur. Présenter des allèchements à des gens qu on veut séduire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALLÈCHEMENT — n. m. Action d’allécher. Les allèchements du plaisir, de la faveur. Présenter des allèchements à des gens qu’on veut séduire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • allèchement — (a lè che man) s. m. 1°   Moyen par lequel on allèche. •   Par offres, par conseils ou par allèchements, ROTROU S. Gen. III, 6. 2°   En termes de graveur, se dit de la beauté et de la netteté du burin, et du soin qui paraît avoir été pris à le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • allécher — [ aleʃe ] v. tr. <conjug. : 6> • XII e; lat. pop. °allecticare, class. allectare ♦ Attirer en flattant les sens, par la promesse de quelque plaisir. ⇒ appâter. « Maître Renard, par l odeur alléché » (La Fontaine). ♢ Fig. Attirer, tenter. «… …   Encyclopédie Universelle

  • GREUZE (J.-B.) — Vouée à l’Éros larmoyant ou à la scénographie des vertus familiales, l’œuvre de Greuze est marquée par la liaison qu’il a nouée entre moyens picturaux, superbement dominés, et thématisation littéraire. Son œuvre révèle les goûts explicités et les …   Encyclopédie Universelle